Alors que des milliers de sternes de Dougall, de sternes diamants et de sternes huppées s'étaient rassemblées sur les îlot Iéroué, Ua et Ndo pour s'y reproduire, leur nidification n'aura pas été au-delà des fêtes de fin d'année, victimes d'intrusions humaines et de posés sauvages d'hélicoptères au milieu des colonies pourtant placées sous la protection de mâts de signalisation marquant l'interdiction temporaire de débarquer sur ces îlots.

Bilan catastrophique : plus d'un millier d'œufs abandonnés sur le seul îlot Ua et une saison de reproduction compromise pour ces colonies dérangées. C'est le lourd  tribut payé à l'égoïsme et l'irresponsabilité de quelques vandales du lagon sans scrupule qui, pour leur seul plaisir individuel de profiter d'une plage, méprisent et n'hésitent pas à bafouer, en toute connaissance de cause, les espèces sauvages qui font la beauté et la magie du lagon. Rappelons que ces agissements constituent des infractions qui font de leurs auteur des délinquants !

Malgré l'installation précoce des mâts  de protection par les équipes de la protection du lagon de la Province Sud, malgré une large communication de la SCO et de la Province Sud sur le terrain, dans les médias et sur les réseaux sociaux pour informer le public et malgré la bienveillante vigilance de milliers de plaisanciers respectueux de la nature, cette histoire démontre une nouvelle fois la fragilité de nos sternes, très sensibles au dérangement, et nous rappelle que les efforts collectifs pour les protéger peuvent être ruiné par seulement quelques irresponsables.

Pour autant, la mobilisation ne doit pas se relâcher car la saison de reproduction des sternes n'est pas encore terminée et on peut toujours espérer que les colonies qui ont fuit les îlot Iéroué, Ua et Ndo se réinstallent ailleurs pour tenter une nouvelle ponte. Il est donc important que chacun d'entre nous reste vigilant pour que puissions, encore, avoir la chance de voir ces oiseaux emblématiques du lagon couver et élever leurs poussins sur nos proches îlots. Rappelons que la nidification des sternes ne dure que quelques semaines et qu'il suffit de se tenir à distance, en respectant les signalisations et zones de protection quand il y en a, pour leur assurer la quiétude nécessaire à leur reproduction.

Enfin, ne fermons plus les yeux sur les comportements inacceptables : si vous êtes témoins de perturbations volontaires ou d'actes de vandalisme à l'égard des colonies d'oiseaux marins, tels que présence d'intrus en zones protégées, chiens sur les îlots, manoeuvres d'hélicoptères, survol de colonies par des drones, tueries d'oiseaux (liste non exhaustive) …, n'hésitez pas à prendre des photos (immatriculations des bateaux et des aéronefs le cas échéant) et communiquez ces informations auprès des services provinciaux de l'environnement ou à la SCO afin que des poursuites puissent être initiées.

 

INFOS ET BONNES PRATIQUES :

  • Avant de partir en mer, renseignez vous sur les îlots et zones en réserve (internet, agendas des marées, panneaux aux mises à l'eau, …).
  • En Province Sud, l'information en temps réel sur les îlots ouverts au public et ceux où un mât de protection est hissé (débarquement interdit) est disponible à l'adresse https://www.provincesud.nc/information/quelsilots-sont-accessiblespublic-oiseaux-lagon et sur le site de la SCO.
  • Respectez les zones balisées et périmètres de protection installés sur les îlots.
  • En cas de découverte d'une colonie d'oiseaux marins en reproduction non signalée (vol stationnaire insistant des oiseaux au-dessus de la plage, cris d'alarme, présence d'œufs ou poussins…) éloignés vous rapidement en prenant garde de ne pas écraser d'œufs ou de poussins (très mimétiques), prévenez les autres plaisancier de se tenir à distance et faire un signalement auprès des services provinciaux de l'environnement ou à la SCO qui transmettra.
  • Ne débarquez pas vos chiens sur les îlots.
  • Ne faites pas voler de drones.
  • Observez toujours les oiseaux à distance, même lorsqu'ils sont au repos sur le rivage, sans les effrayer ou les faire voler inutilement.